(D’après les recherches de Georges EPPE, historien local)

Si nous ne connaissons pas l’origine exacte de Cirey, on peut cependant dire que c’est un bourg très ancien planté dans un décor sauvage proche de la forêt, et que les Romains l’avaient nommé: ‘’La Sylva vosagensis’’. Dom Calmet pensait que l’on tirait de

la cire dans ce secteur.

Dom Richert dit que Cirey viendrait de l’emplacement qu’un riche Romain aurait choisi pour s’installer dans ce site entre la montagne et la plaine. Ces deux Abbés de l’Abbaye de Senones étaient des historiens de grande valeur reconnus dans toute la Lorraine.

Cependant, la deuxième version parait être la plus plausible au vu de la proximité de deux voies romaines toutes proches de Cirey. En effet, ce que les habitants locaux appellent encore aujourd’hui le ‘’Grand Chemin d’Allemagne’’ n’est en fait qu’une ancienne voie romaine reliant Strasbourg, le Donon, Tarquimpol et Metz, tandis que l’autre voie, presque en ligne droite, reliait la ville de Sarrebourg à celle de Langres en passant aux abords de Bertrambois, Tanconville, Haute-Seille, Harbouey et Deneuvre. Ce riche romain se serait installé aux environs de Bertrambois, au croisement de quatre routes à un endroit offrant un fort ensoleillement couplé à un panorama riche de jolis paysages. Au VIIème siècle, les Abbayes de Bonmoutier, Saint-Sauveur et Haute-Seille ont favorisé un réel développement de ce secteur géographique. Les moines vont former forestiers et paysans à la culture de la terre, l’élevage de bétail, la construction de maisons, la construction de ponts sur les rivières, le nettoyage des fonds de vallées marécageuses.

 

En 1661, la Famille du Châtelet prend pour part le lot de Chas- tillon et devient ainsi la première famille de Seigneurs présentée dans les archives.

En 1710, René François de Châtelet, devenu Baron de Cirey et sa femme Catherine de Flemming d’origine Irlandaise, rencontre Voltaire à Lunéville. Ce dernier tombe immédiatemment très

amoureux de la cousine de Catherine de Flemming, Emilie Breteuil. On dit même que l’écrivain avait coutume de venir lui rendre visite à ‘’Cirey-en-Vôge’’ et que c’est au cours d’une promenade en forêt que celui-ci aurait conseillé à René Fran- çois du Châtelet de créer des forges pour éponger les bois qui ne se vendaient pas en forêt et qui pourraient ainsi alimenter la chauffe des fours.

Et c’est ainsi qu’en 1760 la première industrie arriva à Cirey créant un monde nouveau dans lequels les habitants quittent la terre pour se rendre à l’usine...

1789 Destruction totale de l’Abbaye de Haute-Seille 1796 Ouverture d’une papeterie

1797 Les forges sont peu à peu converties en verrerie 1798 Construction d’une faïencerie

1817 Fusion entre la Verrerie de Cirey et celle de Saint-Quirin Monthermé

1840 Construction de l’église de Cirey

1858 Fusion des Glaceries de Saint-Gobain, Chauny et Cirey 1870 Ouverture de la ligne ferroviaire ABC (Avricourt/ Blâmont/Cirey)

1873 Cirey devient chef-lieu de canton

1886 Création de l’orphelinat de jeunes  lles

1896 Création de l’asile de vieillards

1900 Adduction du réseau d’eau pour Cirey depuis les sources de Saussenrupt

1904 Couverture de la Vezouze et construction de la Salle des Fêtes. Aménagement de la Place Chevandier de Valdrôme.

Histoire de la commune

Mairie de Cirey sur Vezouze

1 place Leclerc

54480 CIREY SUR VEZOUZE

Tél : 03 83 42 50 27